La traviata
Opéra

Melodramma en trois actes de Giuseppe Verdi, d'après 'La Dame aux camélias' d'Alexandre Dumas

Reprise 12.01.2025


  • 2 heures 20 minutes sans pause
  • Recommandation d'âge : 12 ans et plus
  • In italiano, avec surtitres en allemand / with English surtitles

Mise en scène culte de Benedikt von Peter et Nicole Chevalier

Violetta est seule au monde. Nicole Chevalier est seule sur scène. Comme des fantômes, les voix de l'ensemble résonnent dans l'obscurité de la salle. Benedikt von Peter a mis en scène une étude de la solitude radicalement condensée, aussi actuelle qu'intemporelle. Dans le rôle-titre du Melodramma de Verdi, la soprano vedette américaine enthousiasme le public depuis des années avec sa performance solo émouvante.

Pendant deux heures et demie ininterrompues, Chevalier prête sa voix et son corps à Violetta, poussée par son obsession amoureuse - avec chaque fibre qui tremble.
NZZ

En collaboration avec la dramaturgie, le centre culturel bâlois Bider&Tanner organise depuis de nombreuses années la table des livres pour nos pièces. Désormais, cette sélection de livres, CD, DVD, catalogues ou encore partitions est accessible à tout moment dans la boutique en ligne. Cela vaut la peine d'y jeter régulièrement un coup d'œil.

La traviata

Avec l'aimable soutien de Novartis.

La traviata est une reprise du Staatsoper Hannover (première le 17 septembre 2011)

Listen to the ‹introduction to go› for productions on Grossen Bühne and at the Schauspielhaus! Subscribe to our podcast on Spotify, Apple Podcasts and Google Podcasts. You can find all episodes in our Media center. More

Mediathek

Casting pour la saison 24/25 :

Avec des cordes mystérieuses et fluides, Tito Ceccherini prépare le terrain pour la soprano Chevalier, et avec des lignes chaudes de clarinette et de hautbois, il poursuit son chant. Quand on chante et joue de cette manière, on n'a besoin de rien d'autre sur scène.
Basler Zeitung
Nicole Chevalier est Violetta. La soprano tient le rôle depuis le début - elle se fond dans le personnage-titre d'une manière rarement vue. (...) La manière dont elle façonne les notes, dont elle reproduit ses humeurs dans des lignes vocales - tristesse, enthousiasme, colère -, dont elle crée sa grande Scene ed Aria ('Sempre libera') au premier acte, est sensationnelle.
Badische Zeitung
Benedikt von Peter et Nicole Chevalier - on ne peut les citer qu'en double - font d'une condamnée à mort, qui s'accroche comme à une paille à son dernier (et peut-être premier) amour, une résistante à l'inéluctable. (...) Cette Violetta Valéry chante aussi clairement allongée que debout, danse comme un ballet sur pointes, balaye la scène comme un tourbillon, escalade parfois les rangées de chaises du théâtre.
OnlineReports
Nicole Chevalier accomplit ici avec brio ce qui est presque impossible. Incroyable comme elle parvient à transmettre toutes les ambiances, la joie, le désespoir, la tristesse et à captiver le public pendant 2h30.
Das Opernmagazin

 

Autres travaux de Benedikt von Peter